Design Biophilique

‘’Le design biophilique fait appel à l'air frais, à la lumière du jour et à l'eau. Il crée des liens visuels et physiques avec la nature tout en incorporant des matériaux naturels ou qui imitent la nature et les formes naturelles. Enfin, il se base sur une connaissance de l'évolution humaine pour orienter la conception, les finitions et l'ameublement et susciter ainsi certaines émotions chez les personnes qui occupent ces espaces. En effet, tous les espaces apparentés à des habitats naturels familiers, tels que les abris ouverts ou couverts, sont pour ainsi dire inscrits dans nos gènes.’’ (Source : Interface)

L’être humain a toujours été le centre de mes préoccupations donc je désire  concevoir des espaces pour l’utilisateur en liaison avec la nature. Le design biophilique décrit très bien l’approche que j’utilise pour créer les espaces de vie et de travail.

Le rapport produit par Terrapin Bright Green implique que les humains détiennent un besoin biologique pour la relation avec la nature sur les niveaux physiques mentaux et sociaux et cette relation affecte notre bien-être personnel, la productivité et les relations sociales.(Moutons Meadow, 2004)

Note : Veuillez noter que cette page est un survol sur le design biophilique. Le but est de vous informer dans son ensemble sur le sujet, en plus de m’y intéresser sérieusement, car je crois à ses bienfaits.


Le concept du design biophilique s’appuie sur trois grands principes :

  1. La nature dans l’espace; qui incorpore les plantes, l’eau et les animaux dans l’environnement bâti. Ce principe produit le plus haut degré de résultat biophilique.
  2. L’analogie de la nature; ce sont des matériaux et motifs qui évoque la nature et sont caractérisés par quatre grandes lignes : des œuvres représentatifs, ornementation, les formes biomorphismes et l’utilisation de matériaux naturels.
  3. La nature de l’espace; se réfère à la façon dont les humains répondent psychologiquement et physiologiquement à différentes configurations spatiales.

FAIRE LE LIEN ENTRE LE DÉSIR VERS LA NATURE ET LES DOLLARS

Les chercheurs ont étudié et se sont largement documentés sur les divers effets physiologiques et psychologiques de l’exposition à la nature. Il est certain que le scepticisme est au rendez-vous, mais il ne faut pas écarter le penchant de l’humain vers la nature et la croissance financière en simultané.

Comment pouvons-nous établir un lien entre les bienfaits du design biophilique qui se traduit profit économique?

Ce qui m’interpelle le plus au sujet du design biophilique ce sont les effets indirects comme l’absentéisme, le présentéisme, les retards au travail, les violations des règles de sécurité et bien d’autres. Encore plus surprenant, les indicateurs de productivités suivants qui sont traduits en dollars :

  • Maladie et absentéisme
  • Rétention des employés
  • Performance au travail (fatigue / stress mentale)
  • Taux de guérison
  • Taux d’apprentissage en classe
  • Ventes au détail
  • Statistique de la violence

L’industrie s’étendant sur une variété de secteurs, des hôpitaux aux bureaux des sociétés — dépensent en moyenne, 112 fois plus d’argent sur les employés que sur les coûts de l’énergie en milieu de travail.

C’est précisément là que l’argument pour une conception biophilique commence à susciter l’intérêt des propriétaires d’entreprise, surintendants, PDG, les décideurs et les constructeurs. Basé sur des valeurs de 2009, le coût par mètre carré d’un espace d’entreprise choisi à cet effet est majoritairement consacré au traitement; 90,3 % des coûts par mètre carré sont canalisés vers le salaire, tandis que seulement 8,9 % sont versées vers les locations et les prêts hypothécaires, finalement 0,8 % représente les coûts énergétiques (BOMA, 2010, U.S. Department of Labor, 2010).

Ces statistiques indiquent clairement que l’investissement économique astucieux est un investissement pour les employés, leur productivité et leur satisfaction globale. De petites améliorations dans la productivité et la baisse de l’absentéisme pourraient augmenter les bénéfices et produire des résultats plus considérables que de réduire les coûts énergétiques. En bref, la productivité conduit au profit. » (The Economics of Biophilia)

Les employeurs espèrent tous que leurs employés seront productifs 100 % de leurs temps passés au travail. Mais ceci n’est pas une réalité. Plusieurs facteurs ont été étudiés par des psychologues américains depuis des décennies et voici les cinq plus grandes recommandations qui si négligées, peuvent déclencher un niveau d’insatisfaction du travailleur.

  • Besoin du changement (température variable, l’air, l’éclairage, etc.)
  • La possibilité d’agir sur l’environnement et voir ses effets
  • Stimulant significatif (l’atmosphère stagnante cause des manifestations de stress chronique)
  • Que son territoire soit capable de fournir la sécurité, une identité et une protection
  • Vue sur le monde extérieur

En 2010, le département américain du travail a signalé un taux d’absentéisme annuel de 3 % par employé — soit 62,4 heures par an perdu par salarié et ceci dans le secteur privé. Par conséquent, un employeur va perdre 2 074 $ annuellement relié aux absences par employé. Parmi vingt employés d’une même société, plus de 41 000 $ en coûts de salaires seront perdus. Le nombre est encore plus marqué dans le secteur public. Le taux d’absentéisme moyen déclaré pour le secteur public est de 4 %. Avec plus de 83 heures perdues d’absentéismes par année, l’absence d’un employé coûte 2 502 $ annuellement. (US Department of Labor, 2010) Dans une grande organisation, l’absentéisme se traduit par des millions de dollars perdus. Dans tous les secteurs, afin de réduire l’absentéisme même par une fraction d’un pour cent par le biais de la mise en œuvre d’une conception biophilique peut apporter des avantages financiers substantiels à l’organisation.( 2012 Terrapin Bright Green LLC)

Le présentéisme est également une cause de non-productivité chez les employés. C’est le symptôme d’être présent physiquement, mais absent mentalement.

La lumière du jour, une bonne ventilation des espaces, l’intégration de plantes vertes, une vue vers l’extérieur sont des facteurs qui peuvent découler du présentéisme.

LE DESIGN BIOPHILIQUE ET LA VENTE AU DÉTAIL

Des évidences flagrantes démontrent que le consommateur magasine et achètent plus dans les endroits balayés de la lumière du jour et où la nature est bel et bien présente. Le consommateur désirait également rester plus longtemps afin de profiter au maximum de son expérience des lieux.

La plus vaste étude reliant l’éclairage naturel à la vente au détail a été réalisée entre 1999 et 2001 dans une chaîne de 73 magasins en Californie; 24 magasins étaient considérés comme ayant un éclairage du jour considérable, alors que les 49 autres dépendaient d’une lumière artificielle. Une analyse approfondie des rapports de ventes a démontré, avec 99 % de précision statistique, que les magasins ne possédant aucune fenestration de toit ont connu une augmentation de 40 % du chiffre d’affaires brut après l’installation de puits de lumière.

 

Le bénéfice associé à l’augmentation des ventes en raison de l’apport d’une lumière du jour a été estimé à au moins dix-neuf fois plus élever que les économies d’énergie. Comme les coûts d’énergie pour ces magasins se retrouvent entre 0,24 $ et 0,66 $ du pied carré de moins que ceux traditionnellement éclairés et selon la complexité du système de contrôle installé, le bénéfice provenant de l’augmentation des ventes, soit entre 4,56 $ et 12,54 $ du pi2, fait ombrage aux économies d’énergie. Si la conception de l’éclairage naturel était adoptée à grande échelle dans les environnements de vente au détail pour toute la Californie, l’augmentation des profits se situerait à plus de 47,5 millions en plus d’une épargne en coûts d’énergie de 2,5 $ millions par année. (Heschong, 2003 a).

Voici un petit bout de film (anglais seulement) qui parle du design biophilique. Bâtiments, parcs et villes biophilique m’inspirent dans le design intérieur. L’humain mérite d’être heureux et de vivre dans un environnement stimulant et agréable.


''Vivre simplement pour que simplement d'autres puissant vivre'' (Gandhi)

Il existe plusieurs sources de pollution intérieures.

Le design biophilique adapté pour la PME

Veuillez inscrire votre adresse électronique ici:
Veuillez inscrire votre prénom ici:
Then

Don't worry — your e-mail address is totally secure.
I promise to use it only to send you Le Rénovateur Ecoresponsable.